La route d’Algérie

Cet itinéraire se situe à l’est d’Alboran. Il est principalement emprunté par les migrants algériens. Embarqués sur des bateaux à moteur, leur objectif est d’atteindre la côte d’Almeria. Mais ces derniers temps, l’itinéraire s’est élargi afin d’éviter la violence du contrôle migratoire : les îles Baléares et la région de Valence deviennent de nouvelles destinations, plus difficiles et encore plus dangereuses pour la vie des personnes qui choisissent ce chemin.

Pourtant, malgré les dangers, les citoyens algériens ont tendance à ne pas vouloir alerter les services de secours par crainte d’être renvoyés dans leur pays d’origine. Cela rend encore plus invisible le nombre de personnes disparues ou ayant perdu la vie sur cet itinéraire.

DERNIERS INFORMATIONS

Janvier-Décembre 2020
X

Personnes
disparues

X

Personnes
décédées

HISTORIQUE DE LA ZONE

Depuis 2009, l'Algérie punit sévèrement toute sortie illégale du territoire. L'invisibilité des routes de l'émigration ainsi que de toutes les morts et disparitions qui s'y produisent est telle qu'il est impossible d'établir une chronologie claire.

RAPPORTS

Consultez et téléchargez les rapports élaborés par notre collectif. Faites-vous l’écho de l’état d’esprit, de l’expérience et du vécu des personnes migrantes se trouvant au coeur des frontières.