La route du détroit de Gibraltar

Géographiquement, la route par le détroit se limite aux quatorze kilomètres qui séparent l’Afrique de l’Europe à son point le plus proche, mais la réalité des mouvements de population dans cette zone est plus complexe, s’étendant sur la zone atlantique de Moulay Bousselham, au Maroc.

Itinéraire historique, il était emprunté au départ par les marocains qui, de l’autre côté de la rive, devinaient Tarifa, en Espagne. Mais au cours des deux dernières décennies, les communautés subsahariennes ont également rejoint la zone et changé de modes de navigation. Les bateaux gonflables de plage, utilisés habituellement pour les jeux d’eau, sont devenus courants dans ces eaux.

La militarisation de la zone et le déplacement subséquent des communautés vers d’autres routes, plus dangereuses, ont limité le transit le long de cette route. Ce sont les communautés maghrébines et, parfois, des personnes originaires d’autres pays comme le Yémen, qui continuent à tenter de la traverser, généralement à la nage pour rejoindre Ceuta. Les jet-skis et les kayaks sont également utilisés, bien qu’ils soient moins courants.

DERNIERS INFORMATIONS

Année 2022
15

Personnes
disparues

10

Personnes
décédées

HISTORIQUE DE LA ZONE

RAPPORTS

Consultez et téléchargez les rapports élaborés par notre collectif. Faites-vous l’écho de l’état d’esprit, de l’expérience et du vécu des personnes migrantes se trouvant au coeur des frontières.